23 MAI 2014 PAR DANSERCANALHISTORIQUE


« Jeudi » (Thursday)
En France, si on veut se faire bousculer en tant que spectateur, il faut voir une création de Katalin Patkai. En général… Dans Jeudi, on ne sait trop pourquoi elle veut nous donner cette vision bucolique et exotique, à partir de Vendredi ou les limbes du Pacifique de Michel Tournier, inspiré de l’histoire de Robinson Crusoé. Justine Bernachon et la chorégraphe forment un duo fusionnel qui émerge d’un état absolument « sauvage » et donc innocent en perdant petit à petit sa coloration cutanée initiale. Jeudi se lit un peu comme un manifeste par trop évident. Qui ne partagerait pas le phantasme d’un retour au paradis perdu ? Mais plus la pièce avance, plus le duo entre dans une citation (ironique ?) de gestes et attitudes stéréotypes de notre civilisation. De temps en temps, et c’est un brin trop rare, émerge une image plus profonde, comme celle des deux femmes allongées sur la traverse du portique, comme dans une couronne d’arbre au milieu de la forêt sauvage. Malgré ses contradictions internes, ce Jeudi est rafraîchissant, sans vraiment dévoiler sa raison d’être. Petit problème donc, car nous pourrions observer les deux Ève un jeudi entier, sans discerner où se situe la révélation.
 
Galerie photo de Laurent Philippe
 
 
 
 
Thomas Hahn
 
17 et 18 mai 2014 – Montreuil, La Parole errante, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

<<<