Nous vivons dans un monde dominé par des principes économiques qui nous poussent à tout rendre aussi bon marché que possible. Le profit est plus important que la qualité, et le monde de l'art, lui aussi, est de plus en plus mis au défi de produire plus efficacement et à moindre coût.
Avec Simple Machines, le chorégraphe Ugo Dehaes interroge cette évolution en l'appliquant pleinement à son processus artistique : il a donc licencié tous ses danseurs, les a remplacés par des robots et a automatisé au maximum le processus de création avec des logiciels.

Pour ce spectacle, vous vous asseyez avec Ugo autour d'une grande table. Ugo montre et explique pourquoi et comment il élève lui-même des robots et comment il les forme à devenir des danseurs qui peuvent travailler pour lui gratuitement. Il tente également de se rendre superflu en tant que chorégraphe en utilisant, entre autres, l'intelligence artificielle pour imaginer des chorégraphies. Simple Machines est le début d'une ère dans laquelle des machines simples rivalisent pour obtenir l'attention et les émotions qui, auparavant, n'auraient été attribués qu'aux danseurs vivants. Bienvenue dans votre avenir.